Carte Satellite Texte

MAD Brussels bientôt en travaux

 - ©VPlus

Le chantier du MAD Brussels (Mode & Design Center Brussels) débutera sous peu dans le quartier Dansaert, près du canal. Visite des bâtiments qui deviendront la future vitrine de la mode et du design bruxellois.

***

2014-01-17 – Au premier regard, le 10 de la place du Nouveau Marché aux Grains, à Bruxelles, ne fait pas du tout rêver. La façade de l’immeuble, bardée d’aplats bleus entre ses châssis en aluminium, rappelle les années 70. Sans plus. On ne se battrait pas pour la conserver. Dans deux ans, pourtant, elle sera méconnaissable et attractive. En cet endroit jouxtant la rue Dansaert, non loin du canal, trônera une entrée prestigieuse menant à un espace nouveau entièrement dédié à la mode et au design.

La directrice du futur MAD Brussels (Mode & Design Center Brussels), Alexandra Lambert, y travaille depuis 2006. Les travaux démarreront enfin au début de cette année 2014 pour se terminer, normalement, fin 2015. L’aménagement de ces quelque 3.000 m2 est rendu possible grâce au soutien du Fonds européen de développement régional (FEDER), de la Région de Bruxelles-Capitale et de la Ville de Bruxelles, propriétaire du bâtiment.

La structure globale des édifices sera conservée, mais d’importantes transformations permettront une mutation totale de ce bâti sans âme en un centre moderne et actif. Seize personnes travaillent déjà actuellement au projet et continueront à animer ce centre. Trois bâtiments se succèdent, en enfilade, sur l’espace reliant la place du Nouveau Marché aux Grains à la rue Rempart des Moines, à l’autre bout de l’îlot. Un premier, des années 70, accueillera des bureaux et sera rehaussé d’un étage supplémentaire. Le deuxième, en intérieur d’îlot, est plus industriel. Il livrera toute sa grandeur et sa fonctionnalité après restauration. À l’arrière, on en revient à un habitat plus classique qui verra aussi l’arrivée de quelques logements, munis d’une entrée séparée.

Le blanc décliné sous différentes formes

Le processus de désignation de l’auteur de projet a été accompagné par le Maître architecte bruxellois (bMa) et c’est le bureau d’architectes V+ (Vers plus de bien-être) qui a été chargé du projet, avec un apport complémentaire des designers du collectif Rotor. Les premiers se chargeront du réaménagement des espaces intérieurs, tandis que les seconds s’occuperont des façades et du mobilier fixe. La couleur dominante est déjà choisie: ce sera le blanc, mais un blanc décliné sous différentes formes, rappelant les blancs des années écoulées.

Ce qui capte directement le regard, en pénétrant dans ce lieu, c’est la profondeur du futur chantier. Après le premier hall, quand on entre par la place, on est naturellement attiré vers le deuxième bâtiment.Les mètres carrés s’additionnent, les volumes impressionnent, on sent que tout est permis dans cet espace que deviendra certainement grandiose. Surtout avec la salle supérieure du bâtiment central! Une merveille… quand elle sera restaurée.

Une salle polyvalente sous la verrière

Colonnes en fonte, plancher ancien, belle hauteur de murs qui débouchent, en lieu et place du plafond, sur une énorme verrière. Ce puits de lumière sera réhabilité. Actuellement, vraisemblablement pour des raisons d’étanchéité, elle a été recouverte de roofing. Mais elle sera entièrement reconstruite, affirme Silvia Martinelli, la porte-parole du MAD. Cet espace en prise avec le ciel accueillera une salle polyvalente permettant d’organiser des événements particuliers liés à la mode et au design. Un espace unique où le plancher sera partiellement décoré, lui aussi, de blanc.

Entre les différents bâtiments, les connexions se multiplieront. Une passerelle sera notamment construite entre le nouvel étage du premier bâtiment et cette prestigieuse salle. Des passerelles, il en faudra aussi entre les deux pôles d’activité de centre: la mode et le design. Deux univers qui peuvent s’enrichir mutuellement mais qui ont chacun aussi leur personnalité et leurs intérêts spécifiques. Le but du centre sera de faire rayonner, au niveau belge et international, le savoir-faire bruxellois en ces deux matières.

Quatre ateliers permettront à des artistes de venir travailler leurs créations sur place. Tout comme des créateurs bruxellois se rendent actuellement en résidence sur le lac de Côme ou ailleurs, d’autres seront accueillis en résidence au centre bruxellois de la mode et du design. Ce sera donc une vitrine pour la création et les écoles bruxelloises, mais aussi un lieu de travail et un endroit où seront organisés des événements pour les passionnés de mode et de design.

Sans oublier l’espace dédié à la formation, pour que le savoir-faire et la créativité des Bruxellois se propage encore davantage dans le grand public.

Jean-Pierre Borloo

Plus d’infos: www.madbrussels.be